in

Rdc: La lucha met Airtel sur le banc des accusés

En réponse à notre lettre vous adressez le 28 Mars 2019 et à l’annonce des sit-in devant vos représentations à Beni et Bukavu le 01 Avril 2019, vous avez réduit le prix d’activation SMS le 02 Avril 2019. Bien que cela paraisse comme la preuve d’une entreprise à l’écoute de sa clientèle, il s’agit là d’un aveu d’escroquerie dans votre chef. Cela prouve que 4 mois durant, vous nous avez intentionnellement et malignement privé du service d’activation SMS en un coût raisonnable. Il ne s’agit là malheureusement que d’un exemple d’irrégularité parmi une multitude d’autres qui caractérisent l’opérateur de télécommunication Airtel. Sans prétendez être exhaustif, l’opérateur de télécommunication Airtel est caractérisé ces derniers temps par :

1. Le coût exorbitant des forfaits Internet, appels et SMS : 8 minutes et 5 mégabytes pour 50 unités par exemple c’est extrêmement cher, comparativement aux tarifs antérieurs et à la tarification d’Airtel dans les pays étrangers (Rwanda, Ouganda,)

2. Du double payement lors d’une transaction financière par Airtel Money : Depuis un moment, lorsqu’on envoie l’argent à un proche via une cabine Airtel money, on est obligé de payer le frais d’envoi et celui qui reçoit la somme payera en plus les frais de retrait

3. De la mauvaise qualité de la connexion Airtel : que ce soit pour les appels vocaux et, pire encore, pour Internet, la connexion Airtel est extrêmement mauvaise voire inexistante surtout aux heures vespérales dans plusieurs milieux ruraux et urbains du pays. Ce qui viole le droit d’accès à la communication, un droit universel ;

4. De la facturation à la minute : Cela fait que même lorsqu’on a un forfait d’une minute, on ne peut malheureusement communiquer pendant 60 secondes comme cela devrait être.

En somme, cette surfacturation, double perception pour mobile Banking, médiocrité de la connexion et comptage erroné du temps de communication frôlent le degré le plus élevé de l’escroquerie des multinationales. Nous ne pouvons plus accepter que vous continuiez à appauvrir notre peuple par des pratiques commerciales que vous ne pratiquez même pas dans d’autres pays, alors que ceux-ci ne vous offrent pas un marché aussi immense que la République Démocratique du Congo avec ses 90 millions d’habitants.

Ainsi, nous vous appelons incessamment à :

Baisser sensiblement le coût de vos services en fonction non seulement du niveau de vie du Congolais, de l’impératif d’un gain normal, de la diminution de vos charges fiscales et de vos tarifications antérieures.

A ce titre, nous vous appelons vivement à adopter la tarification suivante

25 unités : 5 minutes, 50 SMS et 15 mégas

50 unités : 9minutes, 100 SMS et 30 mégas

100 unités : 20 minutes, 180 SMS et 50 mégas

500FC : 100 mégas

1650 FC : 2GB pour 3 jours ;

Rétablir le mode de travail antérieur pour le Mobile Banking en annulant sans délai le frais à payer lors du transfert via Airtel money

Améliorer la qualité de la connexion aussi bien pour les appels vocaux que pour Internet ;

Rétablir la facturation honnête par seconde afin que celui qui a un forfait d’une minute communique effectivement pendant 60 secondes

Cher opérateur de télécommunication Airtel,

Nous sommes conscients qu’en tant qu’entreprise, votre objectif premier est la réalisation d’un profit. Telle est la logique du marché, néanmoins, les affaires, aussi bien en France qu’en RDC, doivent générer un profit normal et les entreprises ont, au-delà de la recherche du gain, une responsabilité sociale (RSE) dans le relèvement des communautés des entités géographiques dans lesquelles elles interviennent. Pour ce faire, AIRTEL devraient s’acquitter de sa responsabilité sociétale au profit des consommateurs congolais. Plusieurs entreprises ont déjà investi dans les RSE et publient régulièrement leurs rapports quant à ce et ce, depuis les années 2000. Cher opérateur de télécommunication AIRTEL,

Cher opérateur, ce que nous vous avons recommandé est de l’ordre du réalisable et du faisable. Réduire vos tarifs, améliorer la qualité de la connexion, rationaliser les mécanismes de transfert via mobile Banking et harmoniser le temps de communication vous fera gagner un bénéfice normal, fera respecter votre entreprise en la hissant au rang des géants de la télécoms d’Afrique et attirera de nouveaux abonnés. AGISSEZ SANS ATTENDRE.

La  LUCHA Lubumbashi,

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote

Written by Charles Ngoie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

comments

0 comments

RDC-Lualaba: Plus de dix morts sur la centrale de Nzilo dans un accident lundi 22 avril 2019.

Accord FCC-CACH : l’association IAD lance une campagne d’appropriation de cette allianc