in

Lubumbashi : recrudescence des enfants en rupture familiale

les enfants en rupture familiale. Certains dont l’âge varie entre 10 à 14 ans ont choisi le tunnel reliant le Bel-Air au centre ville sur la chaussée de Kasenga comme lieu d’habitation. A cet endroit, leur nombre s’accroît du jour au jour. Ce lieu choisi de manière stratégique leur offre un bon ombrage la journée pendant leur repos mais aussi leur restaure d’une manière à ne pas se plaindre grâce à la générosité des chauffeurs de taxi- bus et autres usagers cette route. De mains de ces hommes généreux, ces enfants reçoivent pains, beignets, biscuits et argents pour leur restauration.Mais chose étonnante, au coucher du soleil, ces jeunes innocents de la journée en collaboration avec d’autres enfants plus grands qu’eux transforment ce lieu en un endroit des malfaiteurs. Ils ravissent sans gène et peur des téléphones, sacs et autres biens des passagers au travers des glaces des voitures. Il est difficile de traverser ce tronçon le soir sans inquiétude.

Cependant, cette route est la principale empruntée pour atteindre les communes tunnel mais la présence de ces enfants semble être peu visible aux yeux des autorités municipales de cette partie de la ville, or leur emplacement n’échappe à la vue d’aucun lushois.

Avant que le pire n’arrive,l’État doit s’acquitter de ses devoirs dans la prise en charge de ses enfants qui dans les années à venir seront des sujets à des sérieux problèmes souligne quelques observateurs .

Par Esther KARUMB

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote

Written by Charles Ngoie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

comments

0 comments

Lubumbashi :la descente à la ferme bon berger des membres mamans espoir

Nb-Mining : Plus de 300 travailleurs en congé technique sans notification