in

Lubumbashi/Affaires Complexe bellevue: la charge des preuves incombe à ACAJ

Réagissant ce samedi 6 avril 2019, à la plainte d’un cas de viol, déposée par l’ONG ACAJ au parquet de Lubumbashi dont l’un de ses enfants  est cité parmi les auteurs présumés de ces actes, Monsieur Joseph Twite Maloba, promoteur du complexe scolaire Bellevue de Lubumbashi a reconnu devant la presse lushoise, avoir été informé par le directeur de Discipline d’un cas d’immortalité de certains élèves commis à l’extérieur et en dehors des heures des cours grâce à l’alerte donnée par une enseignante qui avait surpris dans la soirée du  28 mars dernier,trois jeunes garçons accompagnant une des élèves en uniforme.

Pour le préfet de ce complexe scolaire,la fille interrogée par la commission de discipline avait reconnu les faits, en indiquant la résidence du garçon présumé violeur ,qui ont été tous révoqué de cet établissement scolaire après confrontation des faits.

S’agissant de la plainte de l’association congolaise pour l’accès à la justice ACAJ aux autorités judiciaires! La charge de la preuve incombe au plaignant a répondu  Joseph Twite, en déplorant la précipitation de responsable de cette association des droits humains et la légèreté dans le traitement de ces genres des questions si sensibles qu’il a préféré qualifier d’immortalité des certains élèves en attendant la fin de l’instruction préjuridictionnelle et de la décision du juge.

Je fais confiance à la justice et j’attends que ACAJ nous présente les 15 filles victimes de viol et leurs parents proches pour permettre au juge de dire le Droit, insiste Joseph Twite Maloba. Signalons que ce point de presse visait à clarifier les faits et fixer l’opinion suite à la plainte de l’ONG ACAJ,Bureau Haut-Katanga dénonçant le cas de viol d’une dizaine de filles dont l’un des trois présumés violeurs, bénéficierait de la protection de son père, le Promoteur du complexe scolaire bellevue.

L’instruction étant secrète en cette matière, seule la justice pourra départager les parties en cause et rétablir la vérité. Certainement, c’est une affaire à suivre.

Par  JHSA

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote

Written by Charles Ngoie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

comments

0 comments

Un grand oral du président Fatshi devant des universitaires et autres experts américains sur la RDC

Haut -Katanga : Jacques Kyabula nouveau gouverneur